L’image numérique 1 – Le principe

On désigne sous le terme image numérique toute image créée, traitée ou enregistrée sous forme d’une suite de 1 et de 0. cela comprend aussi bien une photographie prise avec un appareil photo numérique, une image dessinée directement sur un ordinateur, un document numérisé grâce à un scanner qu’une image modélisée en 3D (image de synthèse). Elles peuvent être enregistrées sur un disque dur, un CD, une clé USB ou tout autre support numérique.

Commençons par parler un peu de l’image numérique en général, cela nous aidera à mieux comprendre la photographie numérique.

Tout d’abord il existe deux grandes catégories d’images numériques : les images vectorielles et les images matricielles

L’image vectorielle

La première catégorie nous intéresse peu pour la photo proprement dite. Le principe de ces images est de décrire des formes géométriques qui composent une forme complexe, par exemple « tracer une droite entre deux points » ou tracer un cercle » etc… Cela peut se comparer, dans le principe, à la modélisation 3D.
flag
Dans l’image ci-dessus vous voyez le drapeau ET les élément unitaires qui le compose.

Les logos, le dessin technique et le principe des animation en flash reposent tous sur ce mode de dessin. L’intérêt de ce genre d’image repose sur le fait que l’on peut les afficher en très grande taille sans perte de qualité.

L’image matricielle

Pour ce type d’image, une matrice (d’où le nom) de points de différentes couleurs compose l’image.

Définition

La première qualité d’une image est sa définition, c’est à dire le nombre de points (aussi appelés pixels) de couleur qui la compose en hauteur et en largeur. Par exemple : 800×600, 1280×1024 ou 720×576.

Pour un capteur d’appareil photo, c’est exprimé en méga pixels (millions de pixels). Ainsi un appareil 8MP peut produire des images de 3456×2304 (7962624px) et un 12MP 4272×2848 (12166656px)

Résolution

C’est le nombre de pixels par unité de mesure. La résolution est définie au moment de la numérisation et sert au moment d’afficher ou d’imprimer l’image. Elle est le plus souvent exprimée en pixels par pouce (ppp ou dpi – dots per inch), un pouce mesure 2,54cm. Cette caractéristique va définir la « finesse » de l’image et, combinée à la définition, la taille en centimètres de l’image.

Une image valant de longs discours, regardez les images suivantes :

pict01 pict02 pict03

Les trois images ont des résolutions différentes, la première est une image 100×100 en haute résolution, la seconde 30×30 en moyenne résolution et la troisième 10×10 en très basse résolution, elles font la même taille en centimètre.

A titre indicatif, la résolution correcte pour les impressions « pro » (très bonne imprimante photo ou magazine) doit être voisine de 300dpi (càd 300 pixels pour 2,5cm, soit 1200px pour 10cm), soit 30cm x 20cm (A4 environ) avec un appareil 8MP. Pour une affiche vue de plus loin, on se contente courrament de 150dpi (A3 ou 40cm x 60cm pour 8MP). Pour un affichage « écran » (site web par exemple) on néglige souvent la résolution car on affiche un pixel de l’image pour un pixel écran. Dans ce cas là, la résolution est celle de l’écran (entre 70dpi et 100dpi).

A suivre

pixelstats trackingpixel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *